Trouble Oppositionnel avec ou sans Provocation (TOP)




 Le Trouble Oppositionnel avec ou sans Provocation se manifeste parfois seul, mais souvent en lien avec d'autres troubles du développement. La personne qui en souffre manifeste une forte intolérance à la frustration et une inflexibilité dans ces comportements, source de conflits dans la famille ou l'environnement. Dans les cas les plus sévères, cela conduit à l'échec scolaire, ainsi qu'à des difficultés pour s'insérer dans le monde professionnel. A ces différents problèmes, peuvent s'ajouter à l'adolescence des conduites à risques, des addictions... 



    Pour prendre en charge ce trouble, un bilan neuropsychologique préalable est parfois nécessaire. Il permet de s'assurer que les comportements des enfants, des adolescents, ou des adultes concernés ne sont pas liés à d'autres difficultés (TDAH, TSA, troubles des apprentissages, etc...)

  • la psycho-éducation et la guidance parentale fournissent les informations nécessaires pour comprendre les manifestations du trouble et y apporter des réponses appropriées.
  • les Thérapies Cognitives et Comportementales permettent d'acquérir les stratégies nécessaires pour gérer les difficultés émotionnelles et comportementales, notamment l'impulsivité. 
  • les groupes d'apprentissage d'habiletés sociales permettent à l'individu souffrant du trouble de mieux comprendre les réactions de son entourage pour mieux y répondre.

    Ces différentes approches favorisent la mise en oeuvre d'une discipline positive, créant un contexte apaisant et valorisant pour l'enfant et ses proches. L'objectif visé est d'améliorer les capacités de régulation émotionnelle et de résolution de conflits chez l'enfant ou l'adolescent porteur du trouble. Cela contribue d'autre part à renforcer la qualité des liens familiaux.